C’est la fin des vacances…je suis dans le sud….et je rentre demain
mes amis sont déjŕ tous partis, et je décide d’aller passer ma derničre soirée de vacances en boite. J’ai envie de m’amuser et de ne pas passer ma derničre nuit toute seule! Je ne me fais de soucis car je sais que je trouverai mon bonheur: je suis, d’aprčs mes amis, plutôt mignone et j’ai surtout une poitrine assez opulente (95c) qui le parait plus encore ŕ cause de ma taille fine… et cela attire toujours beaucoup d’hommes!
bref, je decide de me faire jolie par cette chaude soirée d’été: une petite jupe claire, un léger chemisier trčs décolté; mes seins sont soutenus par un joli balconnet en dentelle blanche et un string assorti; je mets aussi de petites sandales ŕ talon avec des laničres qui remontent le long de mes mollets et me maquille légčrement les yeux…. et me voilŕ partie!
Je teste ma tenue dans le bar de l’hotel oů je bois un petit cocktail pour me mettre en forme… l’effet ne se fait pas attendre, la pupart des hommes que je croise me caressent les jambes de leur regard. Je suis assise sur un haut tabouret de bar et ma petite jupe remonte trčs haut…. Le serveur me ramčne un cocktail (alors que je n’ai rien commandé) et me dit que c’est offert par la table d’en face. Un homme seul y est assis et me regarde en souriant… Il est un peu trop agé ŕ mon goűt mais je le remercie d’un sourire avant de quitter le bar…
Un taxi m’amčne dans une boite que je connais bien; je m’assoie au bar et je recommande un petit cocktail pour m’echauffer un peu. Lŕ encore, j’attire les regards mais je ne trouve personne qui me plaise… j’ai pourtant trčs envie d’un calin, de sentir un corps dans le mien, mais je ne veux pas m’offrir ŕ n’importe qui quand męme, alors j’attends. Je vais danser un peu et dans la foule de la piste de danse des mains balladeuses s’égarent sur mes fesses, des hommes dansent trčs prčs de moi. Cela m’excite beaucoup męme si je ne vois toujours pas avec qui je pourrais bien finir la soirée.
Toutefois, je sens que je vais ętre bientôt beaucoup moins difficile car je sens une chaleur envahir mon bas-ventre; mon string s’humidifie doucement.
Je vais reprendre des forces oů je commande encore un cocktail.
quelques instants aprčs, deux hommes viennent s’asseoir d’une part et d’autre de mon tabouret; je me propose de leur laisser la place pour qu’ils puissent ętre assis ŕ côté. Il refusent ma proposition et me disent qu’ils n’ont pas tous les jours la chance d’ętre assis ŕ côté d’une si jolie jeune fille!
Je minaude un peu d’autant plus que celui qui est ŕ ma gauche me plait bien! Il s’appelle Eric et me semble ętre trčs doux. Les deux amis m’offrent un verre et Eric me propose de danser avec lui. J’accepte avec plaisir (il me plait de plus en plus) surtout qu’il se serre de plus en plus contre moi.
J’adore me faire brancher et je lui rend ses attentions; il me prend dans ses bras et me serre contre son bassin….mmmm je sens que son sexe est dur je me frotte un peu contre lui…. j’ouvre un bouton de mon chemisier pour lui montrer (si besoin est !) ma bonne volonté . Il me regarde, me sourit, me serre ŕ nouveau contre lui et me murmure « tu me rends fou » avant de m’embrasser langoureusement……….
MMMMMMMM j’adore ça! je mouille de plus en plus en lui rendant son baiser . Finalement cette soirée ne s’annonce pas si mal!
Nous retournons au bar oů Julien nous attend. Il nous offre encore un verre alors que je me serre contre Eric et déclare que c’est ŕ lui de m’inviter ŕ danser. Je ne peux pas refuser surtout qu’Eric me murmure d’y aller. Julien n’est pas trop mal mais il m’apparait tout de suite beaucoup moins doux que mon Eric, je le sens tout de suite ŕ sa façon de me tenir le bras. A ma grande surprise, il me branche lui aussi! Il m’a pourtant vu embrasser son ami 5 minutes auparavant. Je repousse un peu ses avances quand il me pousse contre un mur, me regarde droit dans les yeux et me dit ŕ l’oreille « Embrasse moi, ne t’inquiete pas Eric et moi sommes trčs proches et nous partageons tout! »
Je le regarde un peu surprise (dans quel petrin me suis-je encore fourrée!). Il s’est encore approché de moi et je jette un regard vers Eric qui nous observe en souriant!
Julien se presse un peu plus contre moi et comme pour Eric tout ŕ l’heure, je sens sa virilité…Je ne peux pas me mentir, cette situation m’excite beaucoup et je ne résiste pas ŕ l’embrasser. Comme je l’avais ressenti, il est beaucoup moins doux qu’Eric mais cette virilité me plait beaucoup aussi! Je mouille de plus en plus… Nous retournons au bar oů Eric nous attends en souriant, je l’embrasse et Julien en profite pour me caresser les fesses en męme temps!!! Je ne peux résister et je prends les mains d’Eric pour les poser sur mes seins. Arčs ce baiser, nous nous regardons tous les trois et nous rigolons. J’embrasse tout de suite aprčs Juien pour qu’il n’y ai pas de jaloux et je ne peux m’empęcher de penser que cette soirée s’annonce plutôt trčs bien!
Nous buvons encore un verre, j’embrasse l’un ou l’autre, colle mes fesses contre le sexe gonflé de mes deux nouveaux amis.
Tout ŕ coup, Eric me dit ŕ l’oreille: « tu sais ce qui nous exciterai vraiment? » me demande-t-il
– Non
-Que tu enlčve ton string!

Je le regarde en rigolant et lui dit que je vais tout de suite aux toilettes.
Julien m’interromps et me dit:
-Non, ici et maintenant!
Je ne sais plus trop quoi dire mais leurs regards me convinquent et je me tortille le plus discrčtement possible!
Quand il est ŕ mes chevilles, je le ramasse et m’apprčte ŕ le ranger dans mon sac quand Julien me le prend des mains!
il porte ŕ son nez et le sent. Je rougis, il doit ętre trempé!!!!
Il le passe ŕ Eric et je vois que celui-ci le lčche un peu!!!
Julien en profite pour me peloter encore les fesses et me dis « mmmm tu es vraiment trempée! »
Il échange quelques mots avec Eric et me dit « Ca te dit, on va tous les trois chez moi? »
J’hésite ŕ peine, je n’ai jamais vécu ce genre d’expérience et je crois que ça va me plaire
Aprčs avoir récupéré nos affaires au vestiaire, nous nous dirigeons vers le parking et vers la voiture de Julien;
– Tu montes derričre avec Eric?
– Oui pas de problčme
La petite 206 est une trois portes, et je dois me contorsionner pour entrer, ce qui donne ŕ mes hommes une vue plutôt agréable sur mon derričre dépourvu de tout sous-vętement. Julien en profite pour me caresser les fesses et remonter ma jupe… j’ai les fesses complétement ŕ l’air. Les caresses étant agréables, je ne presse pas. Un long sifflement retentit… « Quel cul magnifique! » commente Eric. J’en rosis de plaisir: comme toutes les filles, j’adore les compliments.
Je finis quand męme par entrer dans la voiture et Eric vient s’asseoir ŕ côté de moi. Il est ŕ peine assis qu’il m’embrasse: j’aime beaucoup sa façon de m’embrasser, trčs douce et trčs sensuelle. Sa main se promčne sur ma joue, mon cou et se dirige vers mes seins.
Julien nous interromps:
– Eric, tu ne l’épuise pas einh!
Comme si j’allais m’épuiser en 20 minutes de trajet!!!! c’est bien mal me connaître!
Nous démarrons; Eric ouvre complčtement mon chemisier et regarde mes seins encore emprisonnés dans mon soutien gorge avec envie. Mes seins ont toujours beaucoup plu aux garçons: un 95 c bien gonflé, des tétons qui pointent trčs vite et qui attirent (pour mon plus grand bonheur car j’y suis trčs trčs sensible) petits et gros baisers ainsi que les caresses!
Eris n’échappe pas ŕ la rčgle et commence ŕ embrasser mes tétons par dessus mon sous-tif. Julien nous regarde aussi souvent que la prudence que le permet grace au rétro.
Cela m’excite énormément de me montrer ainsi; cela a toujours été un fantasme que je n’ai jamais réalisé et je ne peux m’empęcher de penser que Julien doit bander. J’aimerai beaucoup voir son érection.
Mais Eric s’occupe fort bien de moi, il a repoussé un peu mon sous-tif pour dégager le bout de mes seins et pendant qu’il en embrasse mon sein gauche avec application, il serre le bout de mon autre sein entre ses doigts. Je gémis doucement et j’ouvre mécaniquement mes jambes. Mes mains descendent le long de son torse. Je veux sentir son sexe et le caresse ŕ travers son pantalon.
– Alors, ils sont comment ses seins? demande soudain Juilen
Eric relčve la tęte et répond en souriant « Délicieux! et en plus elle me caresse d’une façon vraiement trčs agréable »
Julien répond:
– Passe devant, moi aussi, j’ai envie d’ętre carressé….
Je lui obéit immédiatement. Je ne me reconnait plus; je suis de plus en plus excitée et je les désire tous les deux plus que tout! Sans ętre coincée, c’est en tout cas la premičre fois que je suis aussi délurée!!!!
Je dois une fois de plus me contorsionner pour passer devant, et n’ayant toujours pas culotte, mon entrejambe lui est encore une fois exposée. Eric en profite pour passer un doigt sur mon sexe trempé et remonte jusqu’entre mes fesses, ce qui me fait gémir immédiatement
– Elle est vraiment trempée, notre chérie, je crois qu’on va bien s’ammuser tous les trois, dit-il
Je passe devant et je commence immédiatement le main sur le sexe de Julien. Il est dur, trčs dur. J’ouvre le pantalon, et le sors tant bien que mal (la position n’est pas trčs pratique) et je le branle doucement.
– Mmmmmm, tu as raison, elle fait ça trčs bien, c’est bon! dit-il
Ainsi encouragée, je me penche vers son sexe et commence ŕ l’embrasser et ŕ le suçoter. Il m’encourage en gémissant de plus en plus puis me repousse car il vraint de tout lacher maintenant. Nous avons quitté la route et nous serons dans qqs minutes chez lui. Je me tourne vers Eric, qui a commencé ŕ se caresser doucement sur la banquette arričre. Je regarde avec gourmandise son sexe (j’adore sucer!), il me sourit… Mais déjŕ Julien est en train de se garer. Nous prenons l’ascenceur (oů je me retrouve partiquement nue: ils ouvrent chemisier en entier et ma jupe est totalement remontée) et nous arrivons enfin dans l’appartement.
Nous entrons dans le salon oů il y a une cuisine américaine. Les deux garçons s’assoient sur des tabourets de bar et commencent ŕ ouvrir leur pantalon.
Je comprends immédiatement ce qu’ils veulent et je m’avance pour les sucer. Je commence par Eric que je n’ai pas encore gouté. Son sexe est trčs dur et fičrement dressé. Ca me flatte de voir que je lui fais autant d’effet et je commence par poser des petits bisous humides sur toute la longueur de son sexe avant d’en lécher franchement le bout. Il m’encourage et la main de Julien se pose sur ma nuque pour me faire descendre plus. Julien se branle doucement; aprčs quelques minutes je passe ŕ son sexe auquel je réserve le męme traitement.
– MMMM elle suce vraiment bien!
– Oui et elle y prend plaisir
– On est tombés sur une petite cochonne je crois
Les entendre parler aussi crument m’excite encore plus (je n’en ai pourtant pas l’habitude) et ma main prend le sexe d’Eric pour le branler pendant que je suce toujours Julien.
Je les suce ainsi pendant un petit moment. Je suis en train de m’occuper de Julien quand Eric descend du tabouret et vient se poster derričre moi. Il enleve definitivemnt ma jupe et commence ŕ m’embrasser les fesses. Ses baisers sont humides et il s’insinue de plus en plus entre mes fesses. Il me fait un effet fou. Je lache le sexe d’Eric et laisse échapper un fort gémissement. Je n’en peux plus, j’ai tout simplement envie qu’il me prenne!
L’augmentation de mon exxcitation n’échappe pas ŕ Julien.
– ça te plait que mon pote lčche le cul, einh?
Une partie de moi est choquée de nouveau par ce langage cru, mais d’un autre côté, je suis en train de m’appercevoir que j’adore ça!
– oui c’est trop bon, continue ŕ me lécher.
Sa langue est maintenant franchement sur mon petit trou. Je n’aurai jamais cru que ce genre de caresse puisse ętre aussi agréable. Je ne peux retenir des petits cris de jouissance. Mais Julien appuie sur ma nuque pour que je continue ŕ le sucer. La langue d’Eric, elle, descend vers mon sexe (plus que trempé) et alterne entre mon clitoris et mon vagin, qu’elle pénčtre. Je crois que je n’ai jamais été aussi excitée de ma vie.
– Caresse moi avec ton sexe… je veux le sentir.
Eric arrčte sa caresse et me demande:
– qu’est-ce que tu veux que je fasse?
– que tu me fasses sentir ton sexe sur le mien
– et il te plait mon sexe?
– oh oui!
– pourquoi?

– mmmmm, il est dur, il est gros, il va me faire du bien…
– alors tu aimes les grosses bites ?
– oh oui, j’adore, mets moi la…
Julien nous écoute en se branlant. Il se lčve, me relčve et m’entraine vers la table du salon. Il se place derričre et mets son sexe entre mes fesses.
– et la mienne, elle te plait?
– oui, fait moi la bien sentir.
je suis appuyée sur la table, il est derričre moi pręt ŕ me pénétrer…
… Son sexe joue ŕ l’entrée du mien mais ne s’est toujours pas introduit. Moi je crie de plus en plus… Il faut qu’il me pénčtre. Il commence ŕ s’introduire, mais pas franchement; il entre seulement son gland en moi. Je bouge le bassin pour le forcer ŕ me pénétrer mais rien n’y fait. Mon sexe me brűle, il faut qu’il me prenne. Je commence ŕ le lui demander.
– Viens, prends moi… s’il te plait…
– De quoi as-tu envie, demande Julien
– Que tu me prennes, j’ai envie de ton gros sexe
– Eum, je ne sais pas si tu le mérites
– Oh si, s’il te plait, mets moi le en entier…
– Je ne saute que les cochonnes… tu penses que tu es assez cochonne ?
– Oui, je le suis…
D’un coup, il s’enfonce brutalement en moi. Je ne peux m’empęcher de pousser un cri, de surprise, mais de soulagement aussi…
Eric, ŕ ce moment lŕ vint se mettre, accroupi devant moi. Son visage est devant mon sexe et il doit voir précisement celui de Julien me pénétrer. Il profite de sa position pour me caresser le clitoris avec sa langue. Le rythme de Julien s’accélčre, il sort męme qqfois sa queue en entier avant de me la remettre de plus en plus brusquement. Moi je suis aux anges. A ce rythme lŕ, je ne vais vraiment pas tenir longtemps. Eric serre mon clitoris entre ses lčvres et Julien me tient d’une main sur la hanche et de l’autre sur mon sein. Il me murmure ŕ l’oreille « Tiens, prends lŕ ma grosse bite, elle est bonne einh, tu aimes te faire sauter, ma cochonne… »
Ce traitement ne me permet de résister longtemps… Je jouis brutalement et sans aucune retenue. Les contractions de mon sexe entrainent Julien dans la jouissance et je le sens éjaculer en moi. Quel bnheur! Je n’en peux plus, je ręve d’une bonne douche mais Eric ne l’entend pas ainsi!
– C’est ŕ mon tour maintenant, viens…
Je suis épuisée, mais l’idée qu’il va me pénétrer alors que j’ai encore le sperme de Julien en moi m’excite ŕ nouveau. Il m’attire vers lui, embrasse mes seins et me demande:
– Quelle est ta position préférée?
Je répond sans hésitation
– La levrette!
Il me regarde en souriant et me demande de me mettre ŕ 4 pattes sur le tapis.
– Elle va męme pouvoir me sucer en męme temps, dit Julien qui a dejŕ repris ses esprits.
Eric se poste derričre, je réalise qu’il doit voir le sperme de son ami s’échapper de mon sexe. Cela n’a pas l’air de le déranger, il s’enfonce en moi d’un coup sec et commence ŕ aller et venir trčs rapidement. Il me semble que son sexe est plus épais que celui de Julien.
Mes cris sont rapidement étouffés par le sexe de Julien qu’il vient de me mettre dans la bouche. Il a quelque peu ramolli depuis tout ŕ l’heure mais je m’applique ŕ lui redonner de la vigueur. Je suis en train de réaliser mon fantasme: ętre ŕ quatre pattes, sucer un mec pendant qu’un autre me pénčtre!!
Eric promčne maintenant un de ses mains entre mes fesses et son petit doigt excite mon petit trou. Je ne suis pas une adepte de la sodomie mais lŕ, je crois que je pourrais tout essayer! en tout cas cette caresse me plait beaucoup (comme quoi ce doit etre une question d’excitation!)
– Elle suce vraiment bien, dit Julien je vas jouir encore une fois
– Moi aussi, je vais jouir. On lui lache tout sur les seins?
– Oui!
Ils me liberent tous les deux et je me retourne, je prends un sexe dans chaque main et je les branle vers ma poitrine. En quelques secondes, ils éjaculent tous les deux sur ma poitrine. Je jouis en męme temps qu’eux. Je goute leur sperme
Nous nous regardons tous les trois en souriant. Nous sommes alles prendre une douche et je me suis couchee entre mes deux hommes: Eric me tenait dans ses bras et Julien etait collé derričre moi!

Reveuse

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.1/10 (8 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Rencontre en boite, 9.1 out of 10 based on 8 ratings