Samedi dernier, je suis allée faire du shopping. J’étais vętue d’un balconnet string et d’une robe ŕ bouton. Je rentre dans un magasin de sous vętements et je demande ŕ essayer un ensemble resille. Je passe en cabine et je reconnais la voix de ma copine Coralie. Je sors avec cet ensemble. La vendeuse me complimente et Coralie s’exclame bonjour Laurence tu es magnifique habillée de cette maničre. Je lui souris. C’est ok je vous prends cet ensemble dis je ŕ la vendeuse. Coralie revient et me dit regarde comme cette guépičre noire tirait bien. Essaie la.Pour la satisfaire j’enfile les bas le string et la guépičre en forme de papillon avec les bonnets ouverts. Sors que l’on admire me lance Coralie. Tu es trčs belle ma chérie bien sur la vendeuse me complimente également.Coralie me la rčgle de façon ŕ ce que ma poitrine soit bien mise en évidence. Ma copine voit que je tique sur le prix. Elle s’empresse de me dire qu’elle me l’offre ŕ condition que l’on passe le reste de la journée ensemble et que tu reste vétue ainsi. Je lui dis ok. Elle me demanda d’enlever le string et de remettre ma robe. Est ce raisonnable lui je mais je ne peux te le refuser.Nous passames ŕ la caisse et nous continons ŕ faire un tour de ville.. Je lui offris une tasse de thé et lui proposa de venir passer le reste de la fin d’aprčs midi chez moi. elle accepta. Nous arrivions chez moi quand Coralie rencontrait une collčgue nommée Marie.Une jolie blonde d’une quarantaine année avec une belle paire de seins et un cul rebondi. Je lui dis bonjour et elle dit ŕ Coralie elle est sexy ton amie. Elle lui répondit on va chez elle vient avec nous on te fera voir nos achats. A peine franchie le pas de la porte, Coralie me demanda d’enlever ma robe. Je lui dis chérie il y a ton amie quand męme. Je te rappelle me lanca t’elle la condition et nous sommes entre femmes. Elle dit laisse toi faire Marie va te dévetir. Marie s’empressa de déboutonner ma robe.

Quelle ne fut pas sa surprise de me voir avec cette guépičre et la chatte ŕ l’air. Tu m’a l’air d’une vraie salope Laurence. Je rougis un peu mes tétons étaient déja tous droits. Tu as vraiment bon gôut Coralie ta copine est bien faite. Coralie me demanda de déshabiller Marie et de lui sucer les seins. Chose que je fis avec application. Ses tétons étaient tout dur. Elle poussait des râles. Pendant ce temps Coralie se mis nue et venait tripoter mon clitoris qui était tout humide. On dirait que tu aimes cela petite salope elle le tapotait de plus en plus fort pendant que j’aspirais les tétons de Marie.
je remarquais que le string de cette derničre était tout humide. Coralie me demanda d’enlever ce string et de sucer cette chatte. Je mordillais son clito tout en roulant entre mes doigts ses tétons durcis par le plaisir. je lapais la chatte de Marie tellement elle mouillait. Elle ondulait de plaisir cette salope de Marie et en redemandait. Je lui mis un puis deux puis trois doigts dans sa chatte. elle criait de bonheur.

Pendant ce temps, Coralie avait sorti deux godes de son sacs des menottes. elle aime cela la Marie lanca t’elle, jen ferai part ŕ nos collčgues Marie ils ou elles apprécieront lui dit elle en souriant. Elle suppliait Coralie de se taire. Et cette derničre sans rien lui dire l’encula d’un coup sec. Non pas mon cul mes chérie pas ça s’exclama telle. Trop tard lui dis avec le sourire tout en lui tirant les pointes de ses seins. Marie ne savait plus ou elle était. Je pris l’initiative de me mettre derriere Coralie et d’entreprendre de lui bouffer la chatte en forme ticket de métro. Je lui léchait alternativement la chatte et le cul elle ondulait de plaisir cette chienne. Pendant ce laps de temps, Marie avait repris ses esprits. Elle se dirigea vers moi et me dis tu vas déguster ma salope. Je lui rigolait au nez tout en continuant de jouer avec le clito de Coralie avec ma langue. Elle mouillait cette chienne et je buvais.C’était bon. Sans m’en rendre compte Marie me fit une clé de bras m’obligeant ŕ me mettre les mains dans le dos avec les menottes. Tu fais moins la maline me dit elle. Coralie se releva. Ca va ętre ŕ ton tour ma petite pute. J’étais debout offerte ŕ elles. Coralie regarda l’heure et s’exclama il est 19h. J’ai oublié mon jeune frčre et Marie ŕ son tour mon fils. Coralie appella son frčre Moussa et lui donna rendez vous chez moi. Tu verra me lanca t’elle il est jeune bien membre. Quand ŕ Marie elle demanda ŕ son fils Said de venir et d’apporter des pizzas. une demi heure plus tard tout le monde était lŕ. Moussa en profita pour me peloter les nichons.

Elle est belle s’exclama t’il avant que said lui dise elle bonne surtout. Quel cul!!!! J’était rouge de honte. Les deux garcons se retrouvčrent nues trčs vite. Coralie leur dit elle est ŕ vous s’ily a un problčme on était ŕ coté avec Marie. Said remercia sa mčre. Avant les deux filles mirent en conditions les garcons pendant que ceux ci me tripotait les tétons et la chatte. Moussa se dégagea de Marie et me demanda de prendre le relai chose que je fis. Il appuyait qur ma nuque et me l’enfournait jusqu’au fond de la gorge. Said me fit comprendre qu’ilme voulait ŕ 4 pattes.

Je pompais toujours Moussa. Said tapotait mon cul et Coralie en profita pour me mettre un gode dans le cul. Je me cambrais et hurlais ma jouissance. Moussa me reprit par les cheveux et m’ordonna suce grosse salope pendant que Said tirait sur mon clito tout mouillé. Il se mit sous moi et entreprit de me sucer.C’était bon. Moussa se retira d’un coup et me cracha sa semence dans ma bouche et sur mes seins. J’eu ŕ peine le temps de reprendre mes esprits que Said m’enfournait au maximum alors que j’avais toujours le gode dans le cul.Je jouissais. Je ne savais plus ou j’étais. Moussa jouait avec mes seins. Ils tiraient dessus. J’avais un peu mal mais cela était compensé par le plaisir. Moussa se placa derričre moi me retira le gode et y placa sa grosse bite.Je joussiais criais je savais plus ou j’habitais. Coralie m’obligea męme ŕ sucer le gode placé dans mon cul. Regarde ma salope tu aimes tu es une grosse salope hein je lui répondais oui de la tęte. Quand tout ŕ coup les mâles se mirent ŕ jouir en moi en meme temps. Je fus foudroyer par plusieurs orgasmes en męme temps. J’étais couverte de sperme. Coralie et Marie se mirent ŕ me lécher comme deux folles. Je n’en pouvait plus et m’endormit d’un coup. Au réveil tout le monde était encore tout endormit…..

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.6/10 (9 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Sacrée Coralie, 6.6 out of 10 based on 9 ratings