C’etait le 12 juillet 1998, il est 23h00 , une grand joie s’empare du pays.
Petit,grand,black,beurre,tous sont euphorique !
Tout le monde descend dans la Rue :
– Habilles toi, on va faire la fete !
me lances soudain mon homme !
Ravie,je m’empresse de lui emboiter le pas !
Direction centre ville,je n’ai pris que mon petit sac a main.
Heureusement,il fait tres bon a cette heure,je n’ai sur moi que ma petite robe légčre d’été arrivant a mi cuisse!
C’est la fęte, »et 1 et 2 et 3 zéro » reprend la foule,de la musique partout,les bouchons de champagne sautent,nous dansons,nous chantons, l’alcool coule a flot, mais je ressens le besoin de me rafraichir un peu !
– « Chéri j’ai besoin de me rafraichir un peu , entrons dans ce bar ,j’irais me rafraichir un peu au toilette!
– « ok ma puce »

Arrivé dans ce bar, on remarque que c’est un bar afro , nous sommes quasi les seules blancs mais c’est la fęte ce soir,spécialité locale,le rhum et ses divers coktail .
On prend un verre et le rhum me chauffe horriblement, ca me tourne presque :
-« Chéri ,je vais me rafraichir  »
Je me dirige vers les toilettes et premieres surprise, pas de toilettes séparés ,hommes et femmes au męme endroit!
Deux malabars attendent leurs tours , je vais au lavabo et me passe de l’eau sur le visage!
j’engage la conversation:
-« quelle soirée, c’est chaud dehors  »
-« on dirait qu’il n’y a pas que dehors, ma p’tite dame  »
-« oui j’ai un peu trop bu peut etre » répondis-je

Je suis face au lavabo , le premier est face a moi , le second adossé au mur derriére , je sens une caresse sur mes fesse tentant de remonter le plis de ma robe!
Des idées folles montent en moi, la chaleur , l’ambiance, l’alcool ,je sens cette chaleur m’envahir !
-« pas de ca ici messieurs » dis-je
-« arrétes bébé , quand on se promene avec un bon de tissu ridicule, on sait ce que tu attends » dit celui placé face a moi en baissant le haut de ma robe pour empoigner un sein,il l’aspire,sa main descends sur ma chatte et rentre tout de suite dans ma fente !
-« arrétez , et mon homme est dans la salle, il va arriver »dis-je en essayant de feindre un mouvement de recule,mais il reste ses doigts dans ma fente et ce mouvement me plaque la bite de celui de derriére contre ma raie.
Je sens un gland enorme dans ma raie, raide , il ecarte mon string,frotte son sexe,l’autre continue de me fourer de ses doigts,je sens une chaleur monter en moi,j’ai envie de courir, de me sauver mais je suis maintenue, plaquée contre le lavabo!
Pour m’empecher de sortir un mot , il rentre sa langue presque de force dans ma bouche, mais inconsciement, je mele la mienne a la sienne , je me sens bien d’un coup,je réponds a son baiser, ma nuque bascule en arriére,c’est alors celui placé derriére qui tourne ma tęte , il a une langue enorme,je męle la mienne a la sienne, il la ressort et me la tend, je la suce comme on sucerai un sexe. Mes tétons sont dréssés par les sucions prodigué par mon assaillant de face, tandis que c’est doigts jouent avec ma fente, les miens essaient de faire le tour de la tige qui fretille contre ma raie, pas besoin de masturber pour donner de la vigueur, il est deja pret, ma main ne fait pas le tour de l’engin et une longueur dont mon homme serait trés envieu, pendant ce temps il a investit mon anus avec ses doigts, il va et vient violement, j’adore cette caresse męme si encore aucun sexe ne s’est introduit dans cette orifice, mais la transpiration fait son oeuvre de se coté et ses doigts glissent de mieux en mieux.

Ma chatte me trahis, je suis trempée , mais pourquoi mouille -t elle ainsi face a ces deux porcs!
-« humm j’adore ta chatte de salope , on va bien te mettre toi, tu mouilles deja en deux minutes »
A ce moment la, mon homme debarque dans les toilettes !
-« mais cherie arrétes les, mais arrétez ! fit-il en essayant de m’attraper le bras »
-« regardes petits blancs comment on fait jouir une femelle » tout en repoussant mon homme fit celui placé derriere moi, et m’attrapant par les hanches , forca mon anus!
-« aieeeeeeee non pas ca, je ne l’ai jamais fait » dis-je une larme a l’oeil
-« arretes les cheri, c’est trop gros, pas le cul ! » feignant devant lui de ne pas vouloir, mais mon corps dit oui secrétement !
Mon homme resta debout impuissant face a ces deux males , bien plus robuste
-« putain elle est serré cette chienne, son cul est trop bon » fit mon violeur anal

Je plaçais mes bras en arriere pour freiner tout va et vient de mon sodomisateur :
-« c’est trop gros, baise ma chatte si tu veux, mais pas le cul, j’ai mal »
-« ta gueule, je vais t’enculer bien a fond, tu vas aimer salope, j’en suis sur avec les fesses que t’as, tu vas aimer en prendre plein le cul »
Il s’enfonca en moi,je sentais mon anus en feu,il commenca son va et vient,pour ne pas tomber,je dű reprendre appuie sur le lavabo,le laissant libre de ses mouvement, il ne s’en priva pas, et me labourra de tout son long, mais une autre chaleur gagna mes intestins, apres quelques secondes qui
parurent interminables, mon anus avait atteint la bonne dilatations, c’etait douloureux mais un plaisir monta dans mon ventre, un braisier encore inconnue,je tenais a peine sur mes jambes et maintenant ses couilles venaient claquer sur mes levres souillées de mouillent,que les premier avaient maintenant abandonnés,il se tenait devant mon homme qui restait bouche bée !
Je commencais a gémir,une jouissance inconnue me faisait emettre des rales de plaisir,le souffle court au bord de l’extase,l’anus en feu et douloureux,mais que c’etait bon!

-« mais , cherie tu ne vas quand męme pas jouir ? lanca mon homme en s’avancant
-« merde tu verrais la bite qu’il a  » suffoqua-t il
-« ranhhh j’ai mal au cul mais c’est trop bon continu,defonce moi, ouiiiiiiii »
Un premier orgasme me secoua pendant qu’il continuait de limer,s’enfoncant de toute sa longueur,en m’agrippant les hanches!
Je cambrais mes reins pour encore mieu le laiser me prendre
-« tu aimes salope , recevoir de la vraie bite! »
-« continues, baise moi « repondis-je
il se figa au plus profond, je ressentit ses spasmes lorsqu’il cracha sa semence dans mon petit trou du cul ! et se retira presque aussitot!
je sentais le sperme coulait , resortir de mon trou et glisser sur mes levres, je restait dans cette position , le cul en l’air
– » Cheri, ton anus est……..grand ouvert et tout rouge »me fis mon homme
Mon sodomisateur retorqua!
-« t’es bonne toi tu sais »
Et la pourquoi j’ai repondu ainsi ,je n’en sais rien :
-« j’aime me faire baiser comme ca devant toi cheri,regardes cette bite,tu es ridicule,hummm encore, baisez moi ouiiii,je veux vous sentir encore en moi,j’aime ca chéri,regarde comment mon cul a aimé ca! »
Et la le second repondis :
– » ok ca va etre a mon tour de jouer avec toi! »
il revint avec un troisiéme homme qui tenait un trousseau de clef,il m’emmenere dans un petit local juste a coté des toilettes,a peine rentré, il fermérent la porte au nez de mon homme :
-« toi petite bite, c’est au carreau si tu veux regarder ta pute en action! »
– » a nous mainteant , ca va etre ta fęte pétasse, on va te mettre tous les trois en męme temps » lanca le nouveau venu !
il m’embrasserent sur tout le corps, je masturbais une bite dans chaque main !
– » oui tous les trois, je suis votre chienne, fourrez moi bien profond,je suis votre salope ce soir! »dis-je en fermant les yeux je senti des bras puissant me soulever du sol,par derrierre,en m’attrapant par les cuisses,et m’ampala sur sa queue dréssé fiché dans mon anus encore marqué par le traitement,par devant,un second pris ma chatte d’assaut,je n’avais jamais imaginé pouvoir etre baisée ainsi debout,ma jouissance fut rapide,ensuite ce ne fut que deluge de foutre, partout,con,cul,bouche,seins jusque 3heures et demi,je me suis faite ainsi baiser!
J’etais dans un état second !les orifices en feu !
Depuis j’ai decouvert que j’aimais etre prise violement, sous la contrainte et que la sodomie est un extraordinaire puit de jouissance !Je ne m’en sens que plus epanouie!

Je suis rentrée chez moi a pied, mon homme etait dans le salon, j’ai voulu me lover dans ses bras, mais il s’est levé, a pris une valise,et est revenu deux jours plus tard chercher le reste de ses affaires!
Je recois regulierement ibrahim et ses amis pour de folle nuit de débauche ou je ne suis qu’une simple poupée de sexe!

Magalie

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.7/10 (18 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 3 votes)
Un soir de fęte et de debauche, 6.7 out of 10 based on 18 ratings